19 avr. 2019

Si la sécurité n'existait pas ?


Dimanche 28 avril était la journée de la santé et la sécurité au travail, c’est l’occasion de rappeler pourquoi c’est important.


Article de Marie Bourgadieu, Responsable QSE groupe.


« Si la sécurité n'existait pas…. 


Quand on pense sécurité (au travail, sur la route, informatique), on pense immédiatement interdiction, obligation ou répression… 
Et si la sécurité n'existait pas ! Serait-on pour autant plus tranquille ? Oui, me diriez-vous : disparition des règles, moins de sanctions, plus de liberté… 


Mais la sécurité existe et se traduit notamment dans la loi : reconnaissance de la responsabilité des employeurs en cas d’accident, mise en place des CHSCT (Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail), prévention des risques imposée ou document unique obligatoire… En parallèle, en 1950, en France, un travailleur avait 3 fois plus de risques de se blesser au travail qu'en 2007. Hasard ? Coïncidence ? Je ne pense pas… 


OXYMETAL va donc continuer à faire de la sécurité l'une de ses priorités. Dans l'optique d'atteindre l'excellence opérationnelle qui nous permettra de nous développer auprès de nos clients, mais aussi et surtout pour permettre à nos collaborateurs de rentrer en bonne santé chez eux après chaque journée de travail. Après avoir focalisé notre attention ces trois dernières années sur le respect des exigences légales et le port systématique des EPI (Équipements de Protection Individuelle), nous nous attachons en 2019 à faire évoluer la culture sécurité dans nos ateliers par le biais de formations, de consignes au poste ou de communications autour de la sécurité. »